Le ponçage n'est pas mon activité favorite et, lorsque je fais des pièces, je passe beaucoup (trop) de temps à poncer celles-ci. Certaines disent que cela fait partie du charme de la polymère mais pas moi. Et puis le lendemain j'ai généralement les mimines en compote.

J'ai d'abord testé le système de la brosse à dent électrique (on retire les poils d'une brossette et on y fixe du double face sur lequel on colle des petits carrés de papier à poncer), mais une brosse à dent s'essoufle vite et il faut souvent la recharger.

Partant de cette idée, et comme j'ai un petit outil style Dremel, je me suis dit : pourquoi pas essayer via l'embout des rondelles à poncer ?

Aussitôt dit, aussitôt fait.

J'ai retirer la rondelle de papier à poncer (trop abrasif) et j'y ai collé un morceau de collant double face.

 

embout1

Ensuite j'ai découpé des languettes de papier à poncer, 400 - 600 - 800 - 1000 - 1200.

 

decoupe

montage-sur-embout

montage-sur-embou3t

montage-sur-embou2t

fixe

 

J'ai dû procéder par étape car je n'ai pas plusieurs embouts. Mais peu importe, j'ai d'abord tout poncer au 400 puis j'ai continué avec les autres.

Bien entendu, cela implique aussi de changer le papier à poncer et le collant à chaque changement de papier. Mais, malgré cet inconvénient, j'ai eu terminé le ponçage de toutes mes lentilles en moins d'1 heure et en n'omettant aucun grain de papier.

Comme il vaut mieux ne pas mettre l'embout dans l'eau, je trempais à chaque fois mes lentilles.

A charge, je dirais que cela éclabousse pas mal quand la tête est en rotation (sur 10000, je n'ai pas osé aller plus vite). Il arrive aussi parfois que le papier se décolle. Il y a alors un bruit de ventilateur assez surprenant au début, mais sans conséquence. Il ne reste plus qu'à changer le papier.

Après le ponçage, j'applique un peu de lait pour bébé sur les lentilles, cela leur donne déjà un petit lustre et puis je polis (toujours avec mon fidèle petit faux Dremel) et yapluka monté.

aprèsponcage

Et voilà :-)